Bandeau
Communauté catholique des Alpes de Haute Provence
Slogan du site

digne.eveche@wanadoo.fr

Obsèques du Père Jean BEZZONE
Article mis en ligne le 24 juillet 2013
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Notre Eglise diocésaine est touchée par le décès subit du Père Jean BEZZONE, prêtre spiritain, auxiliaire à Annot.

Il était né en 1935 à Grasse. Il a fait ses premiers vœux chez les Spiritains en 1954. Il a été ordonné prêtre en 1961. Il fut envoyé en mission au Congo-Brazzaville où il est resté 17 ans. Rentré en France en 1987 pour raison de santé, il fut aumônier militaire pendant 25 ans, dont aumônier à l’Hôpital militaire de Marseille. A sa retraite, en 2004, son supérieur provincial le mit à la disposition du diocèse de Digne. L’évêque le nomma prêtre auxiliaire du secteur du Var, en résidence au presbytère d’Annot. C’est là qu’on l’a retrouvé sans vie le 19 juillet.

A sa famille, à ses nombreux amis, à sa Congrégation, au Chanoine Salnitro son curé, aux communautés qu’il desservait avec générosité et chaleur, nous disons notre communion dans le peine et la prière.

Sa sépulture a eu lieu le mercredi 24 juillet à 10h30 en l’église d’Annot, suivie de l’inhumation au cimetière de la commune.

Fraternellement dans la peine et la prière pour les vocations.

+ François-Xavier LOIZEAU,
Evêque de Digne, Riez et Sisteron


Sépulture du P. Jean Bezzone
Annot, le 24 juillet 2013,

Nous voici réunis autour du Père Jean Bezzone, dont la mort subite nous afflige. Ce fut un homme chaleureux. Ce fut un prêtre généreux.
Il a donné sa vie au Seigneur en entrant dans la Congrégation du St-Esprit. Il a consacré 17 ans de sa vie missionnaire au Congo-Brazzaville, puis dans le diocèse aux Armées pendant 25 ans. A sa retraite et à sa demande, je l’ai accueilli dans le diocèse de Digne comme prêtre auxiliaire à la paroisse d’Annot et les paroisses environnantes. Je témoigne combien il a aimé ses paroissiens et je constate combien vous l’aimez ! Il fut un bon pasteur selon l’Esprit du Christ !
Nous saluons sa famille de Grasse, à laquelle il était très attaché et nous partageons leur peine, en particulier celle de sa sœur religieuse qui n’a pu être là.
Il avait de précieux amis qu’il avait connus lors de ses différents ministères et qui lui restaient très attachés : ils sont présents.
Comme évêque, je partage, avec les prêtres qui m’entourent, la peine de notre diocèse de votre communauté chrétienne et de son curé-archiprêtre, M. le chanoine Salnitro et de son diacre de vacances, Claude Roquebert, et son épouse.
Je prends part à la blessure fraternelle des Pères spiritains présents et absents : il y a six mois, nous perdions un autre des leurs, le P. Christian de Mare, décédé à Digne. L’un et l’autre, chacun à leur façon, furent « fidèles aux inspirations de l’Esprit, fidélité devenue comme un instinct chez celui qui a accompli le sacrifice de lui-même afin d’être libre de s’occuper des autres » (P. Libermann).
« Libre pour les autres » : à cause de cela, la communauté civile était très attachée au Père Jean, depuis neuf années qu’il était au milieu de vous, écoutant chacun, sensible aux joies et peines de chacun, partageant les fêtes et les drames des villages. Je salue respectueusement Monsieur le Maire et conseiller général, ainsi que les Maires des communautés voisines et tous les élus présents, avec lesquels il a été proche.
Avant d’entrer dans la célébration de sépulture proprement dite, nous allons écouter plusieurs témoignages qui vont traduire votre attachement à celui qui fut « le Père Jean » avec vous !

+ François-Xavier Loizeau,
Evêque de Digne, Riez et Sisteron



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

-2018 © Communauté catholique des Alpes de Haute Provence - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.32