Bandeau
Communauté catholique des Alpes de Haute Provence
Slogan du site

digne.eveche@wanadoo.fr

Ordination diaconale en vue de la prêtrise de Guillaume Vivicorsi, dimanche 25 mai 2014
Article mis en ligne le 25 mai 2014
dernière modification le 11 juin 2014
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Ordination diaconale de Guillaume ...
avec textes (homélie) et photos de son Ordination ; une présentation de Guillaume (interview Rcf Alpes Provence) ; articles de presse (La Provence) ...

Guillaume VIVICORSI, dont la famille habite Barrême et qui est actuellement en stage pastoral dans le secteur de Gréoux-Valensole,
est ordonné diacre (en vue du ministère de prêtre) dans le diocèse de Digne, Riez et Sisteron dimanche 25 mai à Gréoux-les-Bains, dans le Parc Morélon.
Avec toute l’Eglise, et spécialement l’Eglise qui est à Digne, Riez et Sisteron, réjouissons-nous de ce don de l’Esprit-Saint accordé pour le service et la joie de tous !

 Mot d’accueil de l’Évêque

"Joie au ciel, joie sur la terre, joie pour nous tous !
Joie au cœur de Guillaume qui va s’avancer pour recevoir le don de l’ordination diaconale au service du Christ Serviteur dans son Eglise servante !
Joie parmi sa famille et ses amis, ainsi qu’avec ses formateurs du Séminaire St-Luc d’Aix !
Joie pour le diocèse de Digne et le secteur interdiocésain de Gréoux, ses prêtres et religieuses et pour ses fidèles laïcs !
Joie pour le pays tout entier, ses élus, ses curistes et ses habitants !
Joie pour les diacres et prêtres du diocèse de Digne et pour son évêque pour qui c’est sans doute sa dernière ordination !
Joie pour l’Eglise répandue de par le monde entier pour témoigner de la joie de croire en Dieu Père créateur, en Christ ressuscité et en l’Esprit d’Amour !
Comme le raconte le Livre des Actes des Apôtres aux premiers temps de l’Eglise, là où le diacre Philippe passait, il y eut « grande joie »… C’est notre grande joie d’aujourd’hui ! Rendons grâces à notre Dieu !"

+ François-Xavier LOIZEAU,
Evêque de Digne, Riez et Sisteron

 Homélie

Jean 14, 15-21
Ordination diaconale de Guillaume Vivicorsi

Les textes de la¨Parole de Dieu de ce dimanche nous invitent à tourner nos regards d’abord vers le Christ Ressuscité, lui qui nous donne son Esprit.
L’Apôtre Saint Pierre, faisant la catéchèse à de nouveaux baptisés-confirmés, commence à leur dire : « Frères, c’est le Seigneur, le Christ, que vous devez reconnaître dans vos cœurs comme le seul Saint... C’est lui qui est mort pour les péchés, une fois pour toutes ; c’est lui le juste, qui est mort pour les coupables... Dans sa chair, il a été mis à mort ; dans l’Esprit, il a été rendu à la Vie ».
« Dans l’Esprit, il a été rendu à la Vie », cette conviction de foi de Saint Pierre fait écho aux paroles mêmes de Jésus : « Vous me verrez vivant ». Puis, Jésus ajoute : « Vous vivrez, vous aussi ».
Nous aspirons tous à vivre, à vivre bien, à vivre heureux et, au fond, à vivre éternellement. Le Christ répond à nos attentes humaines les plus profondes et, en même temps, il leur donne des harmoniques qui sont au-delà de nos attentes et plus merveilleuses encore : divines, trinitaires ! Quel merveilleux programme pour les « élus » de Dieu que nous sommes tous !
Vivre, selon l’Evangile, c’est d’abord prendre conscience que nous sommes sauvés par Jésus, guéris par lui, promis à la résurrection grâce à lui. Le Christ ressuscité vient prendre la main des coupables que nous sommes pour nous introduire devant Dieu. Le Christ ressuscité nous prend par la main, avec nos faiblesses, nos peurs, nos doutes, nos questions, nos souffrances secrètes, mais aussi avec nos qualités, nos espoirs, notre dynamisme : Il nous sauve tout entiers. Par Lui, Dieu nous rend la Vie dans son Esprit.
Vivre, selon l’Evangile, c’est avoir conscience d’être aimés de Dieu-Père et de pouvoir l’aimer et le faire aimer. C’est une question d’amour, reçu et donné. Aujourd’hui, Jésus nous maintient dans ce courant d’amour : « Celui qui m’aime, dit-il, sera aimé de mon Père ; moi aussi je l’aimerai et je me manifesterai à lui ». Pris dans ce courant d’amour, comment ne pas vivre de cet amour et en témoigner ?
Vivre, selon l’Evangile, c’est aussi accueillir « l’Esprit de vérité », Celui que le Père veut nous donner, Celui que le Fils nous a promis et qu’il appelle « le Défenseur, qui sera toujours avec vous ». Il ne se voit pas, nous dit Jésus, mais il demeure auprès de vous, il est en vous. Esprit d’intelligence spirituelle, qui nous fait connaître Dieu dans nos vies. Esprit de force, qui nous aide sans cesse dans les difficultés de nos vies et dans le témoignage que nous pouvons donner de Lui dans le monde.

Rappelons-nous la première lecture. C’est un récit des Actes des premiers Apôtres, de leur première mission hors de Judée, à la périphérie de Jérusalem, là même où les Apôtres n’étaient pas allés. C’est le diacre Philippe qui est mis à l’honneur de la première évangélisation. Il est le parfait disciple-missionnaire. Il avait baptisé un grand nombre de Samaritains, qui s’étaient convertis. Ils les avaient seulement baptisés au nom du Seigneur Jésus. Les Apôtres Pierre et Jean arrivent chez eux pour parfaire l’œuvre des sacrements. La première chose que font les Apôtres, c’est de prier pour ces nouveaux convertis afin qu’ils accueillent le Saint-Esprit. Puis ils leur imposent les mains et alors ils reçoivent le Saint-Esprit. C’est bien ce qui s’est passé pour nous lors de notre baptême, puis lors de notre confirmation : au nom de Jésus, nous avons reçu l’Esprit-Saint par l’imposition des mains des célébrants. L’Esprit-Saint nous a été donné pour être, aujourd’hui et demain, des hommes et des femmes d’espérance et des témoins de l’Evangile de Jésus dans notre monde. Comme le demande l’Apôtre Saint Pierre à ses nouveaux baptisés-confirmés : « Frères, vous devez toujours être prêts à vous expliquer devant tous ceux qui vous demandent de rendre compte de l’espérance qui est en vous, avec douceur et respect ». Remarquez-le bien : « avec douceur et respect », ce qui est très exigeant d’abord pour les disciples-missionnaires. Le Christ se remet entièrement entre leurs mains et leurs attitudes pour se rendre visible aux yeux de tous. Comme il se remet à nous, évêque, prêtres et diacres pour annoncer son Evangile, sa Parole et ses actes de salut ! Il demande seulement de « rester fidèles à ses commandements » pour la mission. Sinon toutes nos actions évangélisatrices ne seront que pailles enflammées qui s’étendent un instant pour s’éteindre ensuite…

Dans la ville de Samarie, où le diacre Philippe et les Apôtres Pierre et Jean avaient donné le baptême puis la confirmation, il y eut alors une « grande joie ». Que cette joie missionnaire vienne sur notre frère Guillaume qui va être choisi comme diacre par l’imposition des mains et la prière, ainsi que le fut Philippe dans les premiers temps de l’Eglise. Que cette joie reste présente à toute notre vie de baptisés-confirmés et qu’elle témoigne de l’Espérance qui est enracinée en nous grâce à l’Esprit qui nous est abondamment donné pour une Eglise qui se renouvelle et témoigne dans la Joie de la Résurrection et de la Pentecôte !

 Lu dans la pressse ...

article de La Provence du dimanche
article de La Provence du lundi

 présentation de Guillaume

JPEG - 6.6 ko

émission en podcast de RCF Alpes Provence du samedi 24 mai

.

lire ou relire les textes de l’Admission de Guillaume Vivicorsi parmi les candidats au sacrement de l’Ordre à Digne, le 9 septembre 2011

.

 Photos

.

 autres prises de vue

 Sur RCF

« Et si on parlait ensemble » :
Ordination diaconale en vue de la prêtrise de Guillaume Vivicorsi


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

-2018 © Communauté catholique des Alpes de Haute Provence - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.32